Volaille – Ancien blog

Quelques très bonnes recettes, ça vaut la peine de lire ce long post !

Tajine de poulet au coing et au miel

Une DELICIEUSE recette de tajine à base de poulet, cuit dans un jus parfaitement parfumé (gingembre, ras-el-hanout, citron confit) et relevée par l’acidulé des lamelles de coings revenues dans le beurre et le miel… Rhoooo que c’est bon…

100_1763.JPG

 Merci à Damien Dusquene et au site Odelices pour cette recette que j’ai suivie à la lettre !

 Pour 4 personnes :

  • 4 hauts de cuisse de volaille ou blancs de poulet
  • 5 cl d’huile d’olive
  • 1 gros oignon, émincé
  • 1/2 citron confit
  • 1/4 litre de fond blanc de volaille ou de bouillon de poule (eau +cube)
  • 2 coings
  • 30 g de beurre
  • 40 g de miel
  • Sel, poivre du moulin
  • Raz el hanout
  • 1 g de gingembre en poudre
  • 20 g de gingembre frais
  • 1/4 botte de coriandre

     Salez les morceaux de volaille et faites-les colorer à l’huile d’olive, environ 5 min de chaque côté.

     Ajoutez l’oignon et faites suer 20 minutes.

     Ajoutez le fond de volaille, le gingembre haché et les épices. Faites cuire à frémissement pendant 40 minutes.

     Épluchez et coupez en quartier les coings en enlevant le coeur. Faites-les sauter au miel avec le beurre. Caramélisez légèrement.

     Disposez les morceaux de poulet et les coings cuits dans un plat de service. Faites réduire le jus de cuisson et vérifiez l’assaisonnement. Versez sur le poulet et les coings.

     Décorez avec des feuilles de coriandre et servez aussitôt

29.09.2008

Pintade aux fèves des marais et à la crème

cb931e70a0b3ec98ee256681dacf2d93.jpg

feddd4698a4f7fcd719e275ad0ec2b8d.jpg

Un dernier sursaut « printanier » (je sais, nous sommes au tout début de l’automne, ya comme un décalage, mais disons le tout net, vive les surgelés !) pour cette recette faite hier à des invités qui ont quasiment léché les plats ;0))). 

 

Cette recette via du Prima Cuisine Groumande n°103 de mai-juin 2008. 

 

 

  • 1 belle pintade ou un pintadeau de 1.2kg 
  • 400gr de fèves (ici surgelées) 
  • 150gr de petits pois (ici surgelés) 
  • 4 échalotes (ici surgelées, c dingue !) 
  • 20gr de beurre 
  • 20cl de crème liquide 
  • 15cl de vin blanc 
  • 1 brin de menthe 
  • Sel et poivre du moulin 

 

  1. Dans une cocote,faire fondre le beurre et faire dorer le pintadeau sur tous ses cotés, 7-8 minutes. 
  2. Ajouter les échalotes émincée dans la cocotte, laisser fondre 2 minutes puis ajouter le vin blanc, saler et poivrer. Laisser cuire 30 minutes à feu doux 
  3. Ajouter les fèves et les petits pois surgelésn mélanger au jus de cuisson, couvrir et laisser cuire 15 min. Verser la crème, faire bouillir 2 minutes, gouter, Saler et poivrer. 
  4. Verser dans un plat creux, parsemer de menthe ciselée. 

 

J’ai servi ce pintadeau avec des petites pommes de terre, cuites à la vapeur et simplement parsemées de persil plat… 

Délicieux ! 

22.09.2008

Salade de vermicelle de riz, poulet grillé au ketjap manis et noix de cajou

d2c427068d81a22337f577024f01f4fe.jpg
Une petite recette pour utiliser tous les produits asiatiques achetés récemment, c’est plein de saveurs et de légéreté…
Cette recette vient d’un marabout Chef, « Cuisine du monde », mais j’ai légérement adapté les ingrédients (prévue avec du tofu mariné, j’ai préféré faire griller des blancs de poulet « laqué » au ketjap manis, sauce soja sucrée et parfumée) avec ce que j’avais sous la main…
  • 60ml de jus de citron vert
  • 2 càs de sauce aux piment doux (sweet chili sauce)
  • 1 càs de nuoc-mâm
  • 2 càc de ketjap manis (+ 1 càs pour le poulet)
  • 2 filets de poulet
  • 1 carotte
  • 1/2 concombre
  • 1/2 poivrons rouge
  • 4 oignons verts
  • 1 morceau de gingembre frais de 2 cm
  • 250gr de vermicelles de riz
  • 50gr de noix de cajou non salées
  • 2 càs de coriandre hachée
  • 2 càs de menthe hachée
  • 2 càs de basilic thai
  • 1/2 piment rouge épépiné et haché
  • Oignons frits
  1. Mélanger le jus de citron, le piment, les sauces et le ketjap manis. Badigeonner le poulet de la càs de ketjap manis et faire griller dans une poêle grill.
  2. Nettoyer et couper la carotte et le poivron, les raper à la mandoline, peler le concombre et le couper en dés. Couper les oignons verts et le gingembre en lamelles.
  3. Mettre les vermicelles dans un saladier et couvrir avec de l’eau chaude. Laisser reposer 2 minutes puis égoutter et rincer avec de l’eau froide. Egoutter à nouveau.
  4. Ajouter les herbes à la sauce et mélanger, puis mettre les vermicelles égouttés dans les assiettes, recouvrir des légumes émincés, du poulet refroidi et tranché en tranches épaisses, ajouter les noix de cajou, la sauce et saupoudrer d’oignons frits.

Frais et plein de gout, un vrai voyage…

17.12.2007

Pintadeau en gratin de céleri-rave, poire et raisins

Inauguration officielle de ma nouvelle cocotte Ikea avec un pintadeau en gratin de céleri-rave, poire et raisins. Ca prend du temps, c du chipotage mais c’est bonnnn.
 47119b551455c21f4caf63b7b7add9de.jpg

 Recette du Elle à table n°55

  • Pour 6 personnes
  • Préparation 1h
  • Cuisson 2h15

 

  • 1 pintadeau ou 8 cuisses (choississez plutot des cuisses, leur viande convient mieux à cette recette)
  • 1 gros céleri-rave
  • 2 poires-conférence
  • 4 càs de raisins blonds secs
  • 4 gousses d’ail non pelées
  • 3 batons de cannelle
  • 2 branches de thym
  • 2 feuilles de laurier
  • l’écorce d’un 1/2 orange
  • 2 càs de beurre salé
  • 2 jaunes d’oeufs
  • 1 botte de cerfeuil ciselé
  • 10 cl de crème liquide
  • 400gr de graisse de canard
  1. Préchauffer le four à 120°. Dans une cocotte, faites colorer le pintadeau découpé en morceau ou les cuisses avec 1 càs de graisse de canard. Saler, poivrer.
  2. Hors du feu, ajouter la graisse restante, l’ail en chemise légérement écrasé, la cannelle, le thym, le laurier et l’écorce d’orange. Laisser cuire la volaille 2 h en l’arrosant souvent.
  3. La sortir du four et laisser tiédir.
  4. Enlever la peau puis retirer la chair des os. L’éffilocher.
  5. Couper le céleri en gros dès et faites le cuire 12min environ. Mixer la moitié puis incorporer une noix de beurre, la crème et les jaunes d’oeufs. Saler, poivrer et mélanger à nouveau.
  6. Peler, oter le coeur et les pépins des poires et couper en dès. Faites fondre le reste de beurre et ajouter les poires. Laisser colorer.
  7. Mélanger les poires, la purée et les dès de céleri.
  8. Mélanger la chair de pintade , les raisins, le cerfeuil et 3 càs de jus de cuisson.
  9. Dans un plat allant au four, étaler le pintadeau, recouvrer de purée et faites gratiner au four sous le grill.
b5c0a5b88ee36f4ceb8a28ecc8ee0932.jpg

12.12.2007

Magret de canard laqué au miel et au poivre de séchouan

Accompagnés de purées de panais et de patates douces, frites de panais et chicons (endives) braisés

7bdbe5565e68b9ccedbc02cdef8d7ea2.jpg

J’ai décidé un jour qu’il serait temps pour moi de me lancer dans le magret de canard… Dis comme ça, on pourrait croire que j’allais créer ma propre entreprise, ou bien oser enfin vivre de ma peinture, que sais-je…  

J’ai juste voulu tenter une viande qui m’étais inconnue jusque là, et sans même l’avoir jamais goutée préparée par d’autres, essayer moi-même, seule dans ma petite cuisine, d’en faire sortir quelque chose de savoureux…

Pari tenu, et réussi…  

J’ai d’abord tenter une recette au degré de préparation zéro et au résultat, d’après les nombreux témoignages glanés sur le net, inratable : le magret de canard séché.

Revenue chez moi avec mon magret sous-vide à 6.50€, mon kilo de sel de mer et tout mon enthousiasme, j’ai réalisé la recette de magret de canard séché qui traine sur marmiton, sous diverses variantes…

Résultat très réussi, au bout d’une vingtaine de jour, mais quand il est entamé, il faut s’empresser de le manger, car il commence à « fleurir »…

Encouragée par ce résultat, je me lance alors dans une recette de magret cuit, et j’en trouve une qui utilise le poivre de séchouan, poivre que j’ai acheté récemment, dans l’idée, comme d’hab, d’en faire quelque chose sans bien savoir quoi (pour info, j’en ai utilisé récement pour des papillottes de cabillauds, avec de l’aneth, des baies roses, de la crème, un trait de citron et un autre de vin blanc, miam !).  

Résultat : un magret de canard laqué au miel et au poivre de séchouan, trouvé sur le site Epicurien.be que j’ai réalisé toute tel quel …

J’ai accompagné le magret de purée de panais au persil (merci le panier de légumes bio), d’un purée patates douces-pommes de terre et de chicons braisés tout simples…  

Très bon, même s’il a été très dur de servir l’ensemble à bonne température, si quelqu’un a un truc !

Pour 2 personnes:

  • 2 magrets de canard de 350 g
  • 3 cuillères à soupe de miel liquide
  • 3 cuillères à soupe d’un vieux vinaigre balsamique ou un vinaigre de vin rouge
  • 1 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 1 cuillère à café de cumin en poudre
  • ½ cuillère à café de graines de coriandre
  • ½ cuillère à café de poivre de Sichuan
  • Sel

1.     Mélanger les graines de coriandre avec les grains de poivre dans un mortier et concasser finement. Chauffer le miel dans une poêle à feu vif

2.     Laisser chauffer pendant 2/3 minutes le temps que le miel caramélise légèrement.

3.     Verser le vinaigre et bien mélanger pour dissoudre le miel

4.     Ajouter la cannelle, le cumin, le poivre et la coriandre concassée.

5.     Laisser réduire pendant 5 minute

6.     Quadriller la peau des magrets en l’incisant.

7.     Saupoudrer les magrets de sel et bien frotter pour imprégner la viande8.     Déposer les magrets côté peau dans une cocotte en fonte

9.     Verser le sirop de miel aux épices sur les magrets

10.  Faire cuire à mi hauteur dans un four préchauffé à 230°

8756074fc23551f19800e9524fc72f2a.jpg

11.  Laisser cuire 10 minutes12.  Retourner les magrets de l’autre côté et laisser cuire 3 minutes

13.  Passer 1 minute sous le grill pour bien caraméliser la surface.

14.  Réserver au chaud pendant 5 minutes pour laisser le temps à la viande de se reposer et ne pas laisser baigner dans le jus de cuisson.

15.  Servir le magret coupé en tranches de 4-5 mm sur des assiettes chaudes.

 

 

29.05.2007

Duo de roulades de volaille à la tapenade et à la tomate séchée

Cette recette, simplissime, est directement copiée de la recette du blog Péché de gourmandise, je l’ai juste adaptée en testant la tapenade de tomates séchées achetée pendant nos vacances en provence…

Photo_179A gauche tapenade d’olives, a droite de tomates séchées

Recette pour 2 personnes (mon amoureux et moi)

2 escalopes de poulet

Tapenade (donc pour moi un pot aux olives et un autres aux tomates séchées)

Prendre les escalopes de poulet et les ouvrir en portefeuille, puis les mettre entre 2 feuilles de film et les affiner avec un rouleau à patisserie. Avec l’aide du film du dessous, rouler l’escalope et nouer les extrémités su film pour faire des boudins

Photo_176

Les cuire à la vapeur 15 minutes, ensuite couper les extrémités pour que le jus de cuisson s’écoule et les déballer. Laisser refroidir et mettre au frigo.

Servir coupé en tranches, avec une bonne salade

Photo_178

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s