Archives mensuelles : mars 2009

Harira – Soupe marocaine au poulet et pois chiches

Une recette vite faite en passant, hier soir, qui nous a tous régalés !!!!100_2920

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour 4 à 5 personnes

  • 200 g de viande de mouton ou de boeuf ou de poulet
  • 1 bol de pois chiches trempés ou une boite de pois chiches
  • 100 g de lentilles corails ou rouges
  • 1 boite de tomates concassées
  • 1 bouquet de persil, 1 bouquet de coriandre
  • 2 branches de céleri
  • 1 oignon
  • 1 pincée de cannelle, 1 pincée de safran, cumin, coriandre en poudre, raz-el-hanout ( au gout, à vous de voir)
  • 1 verre de farine
  • 1 noix de beurre ou 1 càc de smen
  • 60 g de cheveux d’anges ou vermicelles
  • 1 oeuf
  • Sel, poivre
  1. Couper la viande en petits dés, hacher finement le coriandre, le persil, le céleri et l’oignon.
  2. Les mettre dans une cocotte-minute, ajouter les pois chiches, les lentilles, le safran, la cannelle, le poivre, le sel, la noix de beurre (ou smen) et le coulis de tomates.
  3. Recouvrir de 2 litres d’eau et faire cuire à couvert 20 à 30 min.
  4. Dans un tupperware, délayer la farine dans 1/2 litre d’eau, secouer énergiquement pour éviter les grumeaux.
  5. Une fois que les pois chiches sont bien cuits, mettre la cocotte sur feu moyen et y incorporer le mélange farine + eau tout en remuant.
  6. Ajouter les cheveux d’anges et porter à ébullition sans cesser de remuer.
  7. Dans un bol brouiller l’oeuf et le verser dans la préparation tout en remuant.
  8. Laisser bouillir l’ensemble pendant 10 à 15 minutes.
  9. Vérifier l’assaisonnement et la consistance de la soupe qui doit être veloutée mais non épaisse, rajouter de l’eau si c’est le cas.

    Remarque
    Les pois chiches doivent être mis à tremper la veille.
    Une fois la soupe servie, vous pouvez y mettre un peu de jus de citron.
    La soupe s’accompagne traditionnellement de dattes et de figues séchées.

Cette recette vient d’ici

Gateau banane-noix pécan, glacage au sirop d’érable

J’ai suivi à la lettre la recette de Clotilde, que je vous mets ici. Résultat très sympa, un gateau énergétique, pas trop sucré. On sent bien la banane, le glacage est gourmand et le résultat croquant… A tester !

100_2914

 

 

 

 

 

 

 

 

  •  80g de noix de pécan, grillées et grossièrement hachées
  • 280g de farine
  • 2 c.c. de levure chimique
  • 60g de beurre demi-sel mou
  • 80g de beurre d’amande
  • 100g de sucre de canne non raffiné
  • 40g de sirop d’agave (en magasin bio; à défaut, du sirop d’érable ou du miel)
  • 1 c.c. d’extrait de vanille
  • 1 c.s. de rhum ambré
  • 3 oeufs à température ambiante
  • 4 bananes bien mûres (environ 600g pesées avec la peau)
  1. Préchauffez le four à 180°C et beurrez un moule à savarin de 24 cm, un moule à cake de 28 cm, ou un simple moule à gâteau de 20 cm de diamètre.
  2. Dans un bol, mélangez les noix de pécan, la farine et la levure. Réservez.
  3. Dans le bol du robot, battez le beurre et le beurre d’amande jusqu’à ce que le mélange soit crémeux. Ajoutez le sucre, le sirop d’agave, la vanille et le rhum, et mélangez bien. Ajoutez les oeufs un par un, en mélangeant bien entre chaque ajout.
  4. Pelez les bananes, coupez-les en dés, et écrasez-les grossièrement à la fourchette. Incorporez-les au mélange précédent.
  5. Ajoutez les ingrédients secs et incorporez-les délicatement à l’aide d’une spatule, en soulevant le mélange d’un mouvement circulaire, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de traces blanches de farine — pas plus. Versez dans le moule et mettez au four 45 minutes, jusqu’à ce que la lame d’un couteau enfoncée au centre du gâteau ressorte sèche.
  6. Laissez reposer le gâteau dans son moule sur une grille une dizaine de minutes. Passez la lame d’un couteau ou d’une spatule fine autour du gâteau pour le décoller du moule, et démoulez. Laissez refroidir sur grille 30-40 minutes avant de glacer le gâteau. Servir tiède ou à température ambiante.

Glaçage au sirop d’érable

– 100g de sucre glace
– 80g de sirop d’érable

Tamisez le sucre glace dans un bol, ajoutez le sirop d’érable, et fouettez à la fourchette jusqu’à ce que le mélange soit crémeux. Etalez sur le gâteau à l’aide d’une cuiller ou d’une spatule coudée.

Pâtes à la farine de chataigne, ragù au lapin (di coniglio)

Cette recette succulente est extraite du livre « little Italy » de Laura Zavan. Très bon bouquin, 2e recette testée (avec la sauce puttanesca) et je suis emballée…

105_2888

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour les pates fraiches, la recette est un peu au pif… L’idée de base est toujours la même : 1 oeuf pour 100gr de farine (ou moitié-moitié semoule de blé dur et farine de froment par exemple, pour avoir des pates bien fermes et moins collantes), ce qui représente un peu plus qu’une portion. J’ai ai ajouté de la farine de chataigne, pour le coté rustique… Très bon !

Nous étions 7 à table (mais beaucoup de demi-portion), j’ai fait pour 500gr de farine, et nous en avons eu de trop… Mais qui a été consommé le lendemain midi, no problemo !

En gros :

  • 150gr de semoule
  • 150gr de farine de chataigne
  • 200gr de farine de froment
  • 1 càs d’huile d’olive
  • 5 oeufs

Tout ça au robot, mixer jusqu’à obtenir une pâte bien épaisse. Pétrir à la main quelques minutes jusqu’à ce la pête soit bien homogène, puis confectionner des boules de la taille d’une boule de pétanque et filmer. Réserver au moins 10min.

Ensuite on étale soit à la main (rouleau) (mais là quand même, vous êtes courageux !) ou au laminoir. Pour la procédure, aller voir ici ou … Ce n’est vraiment pas compliqué mais il faut prévoir l’organisation ad-hoc, les pâtes fraiches n’aiment pas trop attendre…

Pour la sauce (ragù di coniglio)

Pour 6 personnes :

  • 1 lapin d’environ 1kg200 ou 5-6 cuisses
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 1 branche de romarin
  • 1 feuille de laurier
  • 2 feuilles de sauge
  • 1 brin de thym frais
  • 1 pincée de safran
  • 1 boite de tomates concassées
  • 15cl de vin blanc sec
  • 50cl de bouillon de légumes (ici déshydraté)
  • 1 càs d’huile d’olive
  • 30gr de beurre
  • sel et poivre

Désosser le lapin et couper la viande en petits morceaux. Faites chauffer le bouillon en y ajoutant les os du lapin pour donner du gout. Laisser mijoter pendant que vous faites dorer les morceaux de lapin dans le beurre et dans une poêle.

Dans une casserole, faire suer les oignons avec la càs d’huile d’olive et 3 ou 4 càs de bouillon. Laisser réduire avant de rajouter la viande, le safran  et les herbes. Mouiller avec le vin blanc.  Quand il est évaporé, ajouter les tomates concassés et du bouillon à hauteur. Saler et poivrer. Cuire à petit feu 30 min.

Faire cuire les pates dans un grand volume d’eau. Les égoutter, les mélanger avec le beurre et ajouter la sauce et du parmesan fraichement rapé.

Roulés de sole au saumon, gambas et sauce vierge

Une recette très légère et toute simple…

 105_2902

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour 4 personnes :

  • 3 filets de soles (ou limande) par personne (donc 12), 1 stick de saumon (à vous de voir le morceau à acheter, 150gr ?)
  • 4 gambas par personnes (donc 16)
  • 2 tomates
  • 2 échalote
  • 10cl d’huile d’olive
  • 4 càs de vinaigre de xerès
  • 1 càs de persil plat haché
  • 1 petite càs d’estragon haché
  • 1 càs de ciboulette ciselée
  • Sel et poivre
  1. Faire bouillir de l’eau et ébouillanter les tomates, les peler et les couper en petits dés.
  2. Peler et hacher les échalotes.
  3. Mettre une bonne pincée de sel dans un récipient, ajouter le vinaigre, mélanger. Ajouter l’huile et mélanger. Ajouter les tomates, les échalotes, les herbes, mélanger et garder au frais au moins 1/2h.
  4. Rouler les sticks de saumon dans les filets de sole, les faire tenir au besoin avec un cure-dent. Déposer roulés de soles et gambas ou grosses crevettes dans un cuiseur vapeur, saler et poivrer et cuire 10 minutes.
  5. Servir les roulés et gambas bien chauds arrosés de la sauce bien froide… Miammm !

J’ai proposé ce plat avec de la polenta crémeuse au parmesan et lait, accompagnés de flan au coeur d’artichaut et piment fumé (pas encore présentables, mais très appréciés par mes convives, à refaire, avec photos…)

Petits biscuits apéros à faire avec les enfants

Voici de petits biscuits apéritifs tout bêtes, à base de pate feuillettée, de fleur de sel et de graines de différentes sortes, que j’ai réalisé avec mon fils ce samedi. Il a gaiement découpé de jolies formes (étoile, fleur, champignon, trèfle) avec des emporte-pièces à biscuit, puis a parsemé chaque biscuit de graines (sésame, pavot, graines de cumin, graines de fenouil). Il a fallu superviser assez drastiquement l’affaire pour que ça ne tourne pas en gaspillage éhonté de pâte et en panachage de graines de toutes les sortes n’importe où et surtout par terre… Mais en le « drivant » un peu, il a bien fait ça, hein ? 

105_2874

 

 

 

 

 

 

 

 

  • un rouleau de pate feuilletée
  • de la fleur de sel
  • du lait
  • des graines (ici sésame, pavot, graines de cumin, graines de fenouil)
  1. Après avoir délimité (et coupé) le rond de pâte en 4 quarts, j’ai donné à mon fils les emportes-pièces un par un, sa mission étant de faire le max de chaque forme dans chaque quart (pour gaspiller le moins de pâte possible, pas évident des masses pour lui)…
  2. Ensuite il a soigneusement badigeonné les biscuits de lait et je les ai saupoudré de fleur de sel (moi-même, pour éviter les surdosages, puis c pas donné non plus la fleur de sel !)
  3. Enfin, nous avons saupoudré chaque forme d’un type de graines (les étoiles de sésame, les trèfles de pavot etc….)
  4. 5 minutes au four préchauffé à 200° et refroidissement quelques minutes sur une grille, et miammm !
  5. Ces petits biscuits se conservent (mais pas trop longtemps) dans une boite en métal.

Polpettes (boulettes) à la mortadelle et au parmesan, sauce balsamique

Ces petites boulettes bien gouteuse nous ont régalées,  les tomates cerises roties et la purée de pommes de terre à l’huile d’olive qui accompagnaient étaient tout à fait adéquates…

105_2867

 

 

 

 

 

 

 

Photo pourrie !

Cette recette est fortement inspirée de celle-ci

  • 500gr de haché porc-veau
  • 75g de mortadelle (3 tranches)
  • 50g de mie de pain complet ou de chapelure
  • Parmesan
  • 1 oeuf
  • 2 échalotes hachées
  • 2 cuiller à soupe de basilic haché
  • sel, poivre
  • lait
  1. Hacher la mortadelle.
  2. Dans un saladier, mélanger le haché, la chapelure, l’oeuf, l’échalote, la basilic et la mortadelle. Mélanger intimement.
  3. Saler généreusement et poivrer. Ajouter 2-3 càs de parmesan fraichement rapé.
  4. Façonner des boulettes en roulant des tas de viande dans la paume de votre main.
  5. Rouler chaque boulette dans la farine. (facultatif)
  6. Reserver dans un plat et mettre au frais environ 20 minutes pour raffermir la viande.
  7. Dans une poêle, faire chauffer de l’huile.
  8. Déposer les boulettes et les faire cuire à feu moyen sur toutes les faces pendant 25 minutes environ (il faut que les polpette soient caramélisées).
  9. Déguster chaud, tiède ou même à température ambiante!

Pour la sauce au vinaigre balsamique

  • 1 échalote
  • 4 càs de vinaigre balsamique
  • Sel et poivre
  1. Après avoir cuit les boulettes, les réserver et déglacer la poêle avec le vinaigre, ajouter les échalotes, saler et poivrer puis laisser évaporer 2-3 minutes.
  2. Remettre les boulettes dans la poêle quelques secondes, bien les enrober de sauce et servir !

Accompagné de tomates cerises en grappes salées et poivrées, puis arrosées d’huile d’olive et de quelques éclats d’ail, au four position grill 7-8 minutes + une purée de pommes de terre allongée de lait et d’huile d’olive, bien salée et poivrée également… Miam !

Curry de poulet aux cacahuètes – Kaeng Phanang Kaï

Voici un recette de curry thailandais très rapide à préparer (20min, préparation et cuisson) et très très bonne, grand succès auprès de mes cobayes hier soir… Peu piquante préparée avec de la pate de curry panang, elle peut être incendiaire si vous utiliser de la pate de curry vert ou un peu moins avec de la pâte de curry rouge ou jaune, que je trouve dans les magasins asiatiques ou chez Delhaize.

105_2853

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 1 ½ cuillères à soupe d’huile végétale.
  • 1 ½ cuillères à soupe de pâte de curry panang.
  • 40 cl. de lait de coco.
  • 500 gr. de blancs de poulet émincés. 
  • 1 cuillère à soupe de sauce de poisson.
  • 80 gr. de cacahuètes non salées grillées et concassées.
  • 2 cuillères à soupe de feuilles de coriandre ciselées.
  • 1 ½ cuillères à café de sucre brun.
  • 4 feuilles de bergamote émincées très, très finement. (Ou de la pate de feuilles de Kaffir, toujours chez Delhaize)
  • 1 pincée de cumin en poudre.
  • 2 cuillères à soupe de feuilles de basilic
  • ½ cuillère à café de piments en poudre (facultatif)

Préparation :

  1. Chauffer l’huile dans un wok ou un poêlon à feu moyen.
  2. Ajouter la pâte de curry et bien mélanger jusqu’à ce que le curry dégage ses arômes.
  3. Ajouter 20 cl. de lait de coco. Mélanger et baisser le feu.
  4. Ajouter le poulet et laisser frémir doucement une dizaine de minutes.
  5. Ajouter le reste de lait de coco. Mélanger afin d’obtenir une sauce onctueuse.
  6. Ajouter le sucre, le cumin, la sauce de poisson, le piment et les feuilles de bergamote ou de kaffir.
  7. Augmenter le feu et laisser encore cuire deux minutes.
  8. Ajouter les cacahuètes et les feuilles de basilic.
  9. Garnir le plat avec les feuilles de coriandre.

105_2848

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai servi ce curry avec du riz thai et des pains naan, pour saucer, miammmm !